Err

Votre panier : 0,00 €

Dans le test ADN, nous pouvons examiner 24 ou 44 endroits différents pour un même gène. La transmission du patrimoine génétique d’un individu provient toujours des deux parents (50% de la mère et 50% du père). Nos tests ADN sont conçu pour un rendement maximum de puissance statistique et dépasse de loin les tests ADN utilisés par la plupart des laboratoires dans l’application des procédures réglementées par la loi.

Comparaison des profils

Les profils d'ADN des parents et leurs enfants sont comparés. A chaque système génétique testé, le père présumé doit partager un certain nombre de point (allèles) en commun, avant d'être considéré comme le vrai père biologique.

La même chose vaut pour la mère.

Lorsque vous essayez de comparer l'ensemble de la famille, comme les cousins ou même deux frères, les mêmes règles ne s'appliquent pas. Par exemple, deux frères et sœurs qui partagent les mêmes parents pourrait avoir des points identiques à un endroit et totalement différent à un autre endroit.

Probabilité d'un résultat positif 

Quand un père présumé possède un certain nombre de points communs dans tous les systèmes génétiques, un calcul est établi. C'est l'indice de paternité. Cet indice est le rapport de vraisemblance qui indique si la preuve est mieux adaptée à l'hypothèse que l'homme soit le père biologique ou l'hypothèse que quelqu'un d'autre soit le père. Lorsque chaque système génétique est considéré comme un ensemble, le résultat peut être très probable. c'est l'indice de paternité combiné. Plus la valeur est élevée, plus fort,  la preuve génétique soutient l’hypothèse du père. Si l'homme testé ne partage pas un certain nombre de points communs à 3 ou plus des systèmes génétiques, il est exclu qu’il soit le père. 

Probabilité de paternité

Dans le langage courant, ce nombre est ce que vous associez généralement à la paternité. Quand un père présumé possède un certain nombre de points communs avec l'enfant à tous les systèmes génétiques, la probabilité de paternité est généralement supérieure à 99,99%. Moins fréquemment, le pourcentage peut être inférieur à 99,90%, mais dans les deux cas, le pourcentage est tributaire des allèles (nombre point commun) que l'homme et enfant partagent. Le génotype (deux numéros) qu'ils ont à chaque système génétique, comparé à la fréquence des allèles dans la population détermine la probabilité. Il peut paraître compliqué, mais, en aucun cas ce nombre ne représente l'exactitude du test DNA. Cela dépend des précisions dans les mesures de qualité qui sont prises pour s'assurer le minimum d’erreurs.